Banduria : un instrument traditionnel espagnol

Le bandurria est un instrument de musique à cordes frottées. Il s’agit d’une sorte de guitare, mais avec des cordes et non des frettes. Le bandurria est une sorte de guitare espagnole, qui se joue sur un plectre. Cet instrument est originaire du Pays basque, où il est appelé txistu. En France, on l’appelle aussi « bandonéon » ou « bandonéon argentin ». Nous allons voir en détails ce qu’est la bandurria et comment y jouer.

La bandurria dans la musique populaire

Les origines de la bandurria sont encore incertaines. Certaines sources évoquent une origine ibérique, philippine, mais cette hypothèse ne peut être confirmée par aucun texte historique. Une autre hypothèse avance que les premières bandurrias ont été jouées en Espagne au XIXe siècle et qu’elles seraient nées de l’adaptation d’instruments à cordes traditionnels par des musiciens populaires espagnols.

Cette hypothèse est renforcée par le fait que certaines bandurrias sont composées sur des modes et des rythmes spécifiques à l’Espagne, comme le piquillo ou le rondeña, qui sont caractéristiques de la musique populaire espagnole.

Un exemple du son de la Bandurria sublimé par un artiste espagnol, Julian Nuñez.

Cet instrument se joue notamment sur un mode pentatonique et possède généralement une caisse rectangulaire avec six ou huit claviers placés en forme de croissant, selon les régions du pays où elle est jouée. Autrefois, les joueurs de bandurria utilisaient plutôt un plectre, sorte de bâtonnet servant à gratter les cordes, aujourd’hui, on peut utiliser un médiator, plus répandu dans les magasins de musique.

La musique populaire espagnole est truffée de morceaux de type bandurria/flauta. On pourra notamment apprécier un récital de Banduria comme dans la vidéo ci-dessus, accompagné ou non par les claquements des castagnettes pour donner le rythme.

Les plus connus permettent d’identifier facilement les régions qui les ont empruntés : c’est le cas du thème El Burrito pour Madrid et Valence, du thème El Burrito pour Soria, etc. Dans ce registre musical traditionnel, on retrouve également beaucoup d’airs religieux.

Rodrigue Bompard
Rodrigue Bompard
Publications: 11